Mohammed Benmoussa sur les hydrocarbures : “Le Conseil de la concurrence se contente de dévoiler la face émergée de l’iceberg”

La publication de l’avis du Conseil de la concurrence sur la flambée des prix dans son volet hydrocarbures a fait couler beaucoup d’encre. Objet, la semaine dernière, de la une de TelQuel, le rapport d’Ahmed Rahhou a pointé une série d’irrégularités dans la fixation des prix à la pompe par les sociétés pétrolières. Entretien avec l’économiste Mohammed Benmoussa sur ce dossier.

Par

L'économiste et membre de la CSMD Mohammed Benmoussa, vice-président du Mouvement Damir.

Prochaine étape dans cet interminable feuilleton, le vote de deux lois devant permettre au Conseil de la concurrence de reprendre l’enquête sur les soupçons d’entente illicite entre les opérateurs du marché des carburants, là où elle avait été avortée en 2020, pour vice de procédure.

à lire aussi

Rompu aux complexités de ce dossier, l’économiste et ancien membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Mohammed Benmoussa, s’est plongé dans ces textes de loi et a essayé d’en dénouer la complexité. Son diagnostic est pour le moins inquiétant.

TelQuel : Quelle lecture faites-vous des deux lois qui sont en passe d’être approuvées par le Parlement, à savoir la loi sur le Conseil de la concurrence et la loi…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés