Adil El Arbi et Bilall Fallah : “On voudrait faire un jour un road movie au Maroc”

Le duo de réalisateurs belgo-marocains a fait l’actualité cet été suite à l’annulation surprise de leur film Batgirl et la sortie de leur long-métrage coup de poing Rebel. Rencontre avec deux figures montantes du cinéma international.

Par

Adil El Arbi, 34 ans, et Bilall Fallah, 36 ans, se sont fait connaître à Hollywood en signant Bad Boys for Life en 2020. Crédit: VALERIE MACON / AFP)

Des plateaux d’Hollywood aux quartiers chauds de Molenbeek, Adil et Bilall ratissent large. Les deux trentenaires belges d’origine marocaine, devenus inséparables depuis leur rencontre sur les bancs de l’école de cinéma en Belgique, ont fait – malgré eux – les choux gras de la presse internationale cet été, avec l’annulation de la sortie de leur film Batgirl par la Warner Bros. Un choc pour les deux compères qui avaient déjà achevé le tournage du film. Mais aussi un coup de projecteur médiatique bienvenu pour eux, alors qu’ils viennent de sortir en parallèle leur dernier long-métrage, Rebel. Un film qui suit le périple d’un jeune belgo-marocain embrigadé dans les rangs de Daech en Syrie, et la quête de sa mère pour le retrouver.

Vous avez eu un été mouvementé, notamment à cause de l’annulation de ‘Batgirl’ par la Warner Bros. Que s’est-il réellement passé ?

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés