Mohammed Benmoussa : “Supprimez un élément du NMD et vous aurez quelque chose de difforme”

Coauteur, au sein du mouvement Damir, d’un rapport pointant les parties lacunaires du programme gouvernemental, l’économiste Mohammed Benmoussa se dit perplexe devant les distances que prend Aziz Akhannouch avec le nouveau modèle de développement. Une feuille de route qui est pourtant censée assurer l’émergence du royaume.

Par

Mohamed Benmoussa
Mohamed Benmoussa. Crédit: Fehd Merroun

Economiste, membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Mohammed Benmoussa est en colère contre le gouvernement Akhannouch. Le mouvement Damir dont il fait partie, vient de publier un rapport pointant les écarts stratégiques entre le programme gouvernemental et le nouveau modèle de développement qu’il a contribué à élaborer aux côtés de Chakib Benmoussa. D’après Damir, soumettre les réformes du NMD au bon vouloir du gouvernement, « ferait prendre au pays un risque démesuré de rupture durable, voire irréversible, du contrat de confiance entre l’État et les citoyens ». C’est dire si Mohammed Benmoussa estime urgent de rectifier le tir avant que les objectifs ultimes du NMD pour 2035 ne soient définitivement compromis. Entretien.

TelQuel : Dans le dernier rapport du mouvement Damir, vous reprochez un « manque d’ambition » au gouvernement qui pourrait…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés