Réouverture des frontières : enfin libres !

Par Réda Dalil

Bouclées aux premiers signes du variant Omicron, le 29 novembre 2021, les frontières le seront encore jusqu’au 7 février. Le Maroc a vécu pendant deux mois en autarcie géographique pure et parfaite. Enfin, à l’exception des vols spéciaux, et d’autres vols, très spéciaux ceux-là, pourvu que l’on fut capables de s’offrir un trajet en jet privé.

“Approximations dans la posture, éléments de langage creux, incapacité d’assumer… la parole officielle patine”

Réda Dalil
Outre la discrimination patente instauré par ce deux poids deux mesures, tout à fait scandaleux par ailleurs, il n’a été qu’un reflet du mélange de flou et d’amateurisme qui aura caractérisé ce dossier. Pendant toute la durée de l’embargo sur le royaume, les autorités ont navigué à vue. Approximations dans la posture, éléments de langage creux, incapacité d’assumer… la parole officielle patine. Interpellé cette semaine par une députée, Nasser Bourita y est allé d’une phrase générique, qualifiant la réouverture des frontières d’ “objectif important pour lequel les conditions doivent être réunies”. Khalid Aït Taleb, lui, s’est défaussé sur la commission mixte interministérielle, “seule à même de lever les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés