Fête glauque

Par Fatym Layachi

Cette année commence vraiment bizarrement. Tu as du mal à trouver du sens. Tu as du mal à te trouver. Pourtant, toi, tu étais hyper motivée pour ta quête de sens, de mieux être, d’équilibre. Tu t’étais même mise aux Pilates. Certes, tu n’y as été que deux fois depuis le début de l’année, mais c’est l’intention qui compte. Tu as même entamé une sorte de rééquilibrage alimentaire. Tu n’as pas encore vraiment compris de quoi il s’agissait exactement. Pour le moment, ça te coûte une blinde et tu es inondée de messages sur WhatsApp, mais tu n’as pas encore perdu un gramme. Apparemment, ça prend du temps. Vu que c’est facturé à la semaine, tu te dis que le rééquilibreur a trouvé le filon. Ce soir, tu n’es pas du tout dans une optique healthy. Loin de là. Ce soir, tu es de sortie. Tu vas à une soirée avec Zee et tu es bien décidée à faire la fête. Tu as l’impression que ça fait des lustres que tu n’as pas fait vraiment la fête. Que ça fait…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés