Harcèlement sexuel à l’université : Cadi Ayyad, une zone de non-droit ?

Plusieurs témoignages reçus par TelQuel relatent des faits de harcèlement sexuel, voire d’agressions, au sein de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, concernant notamment deux professeurs de droit à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES). Ce binôme a longtemps réduit au silence des étudiantes qui, aujourd’hui, ne veulent plus se taire.

Par et

Les témoignages recueillis par TelQuel incriminent deux professeurs, toujours les mêmes. Crédit: AFP

Tout le monde savait.” Cette idée revient dans les cinq témoignages d’anciennes étudiantes en droit dans cette université publique renommée, pour des faits relevant du harcèlement sexuel, voire de l’agression, commis entre 2007 et 2010 par deux professeurs toujours en poste. Ces étudiantes ne se connaissent pas. Pourtant, toutes décrivent un système de domination où l’impunité règne en maître. TelQuel a aussi pu écouter les récits d’autres plaignantes qui ont finalement préféré ne pas diffuser leur témoignage. Même anonymement. Même après avoir quitté le Maroc.

à lire aussi

Lanceuses d’alerte

En juillet 2021, une ancienne étudiante en master a confié à TelQuel le parcours du combattant pour décrocher son diplôme face à ces deux professeurs, que nous appellerons Rachid et Mustapha. “J’avais une porte blindée devant moi, impossible de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés