TelQuel : pour 20 ans de plus…

Par Réda Dalil

Que l’on me permette, une fois n’est pas coutume, de m’exprimer brièvement à la première personne du singulier et de vous parler de nous. Cette semaine, TelQuel fête ses 20 ans. Jeune adulte en 2001, je découvris ce magazine chamarré, traitant l’actualité avec originalité et impertinence. Tranchant avec des périodiques partisans, le jeune TelQuel propulsait soudainement la presse indépendante dans le XXIe siècle. Éditos cinglants, reportages audacieux, prises de positions avant-gardistes, et toujours cette ironie latente, telle une trame courant de bout en bout du journal. Comme des milliers de jeunes, je devins addict à cette voix, à ce ton. Se mit en place le rituel du samedi matin. Sur une terrasse de café, la cigarette au bec et le noss-noss fumant, j’effeuillais la revue à la découverte de l’édito d’Ahmed Benchemsi, de la chronique de Karim Boukhari, des arabesques stylistiques de Hassan Hamdani et de l’humour pince-sans rire de Réda Allali alias Zakaria Boualem. TelQuel, c’était le Kinder surprise du week-end, fondant dans les neurones à la manière d’un bon chocolat. Un newsmag qui vous informait, vous stimulait, vous…

article suivant

Amnistie pour les détenus du Hirak, Code pénal, peine de mort… les annonces d’Abdellatif Ouahbi