Des principes solubles dans l’ambition

Par Fatym Layachi

Les élections sont terminées. Les résultats sont définitifs et sans appel. La débâcle des islamistes l’est tout autant. Sans appel en tout cas. C’est vrai qu’elle n’est peut-être pas définitive même si bien évidemment tu l’espères. Enfin bref, les résultats sont donc tombés. La répartition des sièges au parlement reflète parfaitement le séisme électoral de la semaine précédente. Les couleurs des milliers de conseils municipaux à travers le pays commencent à se dessiner avec de plus en plus de précision. Les séances d’élection des présidents de conseil et de région se préparent activement. Le nom de certains maires circule déjà. Des rumeurs circulent aussi. D’ailleurs tu trouves ça fou, cette proportion humaine à diffuser des rumeurs parfois même sans le moindre fondement ou commencement de vérité. En ce moment sur plein de groupes WhatsApp circule même tout un gouvernement avec toute une liste de noms de prétendus ministres. La liste est exhaustive. A chaque poste, un nom.  Toi, tu te demandes d’abord d’où peut sortir un truc pareil. Est-ce qu’il y a un mec qui se lève un matin…

article suivant

Tractations pour le nouveau gouvernement: la ruée vers l’arche d’Akhannouch