Immigration clandestine à Sebta : un jeune Marocain se noie

En début de soirée, le 2 septembre, un jeune Marocain est mort en tentant de rallier l’enclave espagnole de Sebta à la nage.

Par

Des membres de la Guardia Civil enlèvent le corps d'un homme qui s'est échoué sur la plage de Benzu dans l'enclave espagnole de Sebta, le 4 avril 2021. Crédit: Antonio Sempere / AFP

Un jeune Marocain s’est noyé en début de soirée le jeudi 2 septembre en tentant d’entrer illégalement dans l’enclave espagnole de Sebta par la mer. La Garde civile espagnole a retrouvé le corps de ce “jeune” homme un peu après 21 heures, près de la plage de Tarajal. Une autopsie est en cours pour déterminer l’âge de l’homme décédé, selon la Guardia civil.

Un autre migrant marocain a pu être sauvé, a expliqué un porte-parole de la Guardia civil à l’AFP. Ce drame ravive les problématiques migratoires entre Madrid et Rabat. À la mi-mai, en 48 heures, 10.000 personnes, essentiellement de jeunes Marocains, avaient rejoint les plages de Sebta à l’aide de petits bateaux gonflables pendant que les gardes-frontières marocains détournaient le regard.

à lire aussi

Au moins deux corps avaient été découverts par la Guardia civil, répertorie le site d’information migratoire Info Migrants. Plus d’un mois auparavant, trois personnes étaient décédées en prenant la même route, selon la même source.

Cet afflux s’était produit en pleine crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, Madrid ayant suscité la colère de Rabat en accueillant le leader du Front Polisario Brahim Ghali pour qu’il soit soigné du Covid-19.

Quelque 2500 migrants sont toujours sur place, d’après le chef du gouvernement local de Sebta, Juan Rivas.

(avec AFP)

article suivant

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde - Les téléviseurs Sony BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc