De l’autre côté du vent : le film inachevé d’Orson Welles

En déboursant plus de 5 millions de dollars, la plateforme Netflix ressuscite le dernier film jamais monté d’Orson Welles, ‘De l’autre côté du vent’.

Par

De l’autre côté du vent, d’Orson Welles
Pour tourner De l’autre côté du vent, Orson Welles (c.) s’entoure de plusieurs célébrités, dont John Huston (g.) et Peter Bogdanovich (d.). Crédit: DR

Le dernier film d’Orson Welles a vu le jour et est visible sur la plateforme Netflix, qui a également produit l’oeuvre en question. Car De l’autre côté du vent est resté au placard pendant plus de 40 ans. Nombreux sont les déboires qui n’ont pas permis à ce film d’exister. Des difficultés à trouver des financements, le caractère “arrogant” de Welles qui se battait avec les producteurs, des problèmes de droits d’auteur… et surtout la grande audace formelle à laquelle s’est adonné le cinéaste pour ce dernier film. Comme si l’auteur du révolutionnaire Citizen Kane voulait pousser ses limites au maximum et questionner, une fois de plus, non pas l’esthétique du cinéma, mais plutôt sa rhétorique.

La malédiction

De l’autre côté du vent, ce film maudit, répond aussi à un contexte. Celui du Nouveau cinéma des années 1970 où Welles n’arrivait plus à trouver sa place. Faute de pouvoir financer ses films aux États-Unis, Welles s’était exilé…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés