Frais de scolarité, accès au logement : le CESE pointe les freins de la classe moyenne

Pilier de stabilité socio-politique, la classe moyenne revêt une importance cruciale pour le développement du Maroc. Suite à une saisine du président de la Chambre des conseillers, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié, le 19 mai, un rapport intitulé “Renforcer et élargir la classe moyenne au Maroc : enjeux et moyens pour créer une classe moyenne qualifiée, prospère et qui prend l’initiative”. Décryptage.

Par

Les familles de la classe moyenne consacrent 9% de leur budget aux frais de scolarité dans le privé. Crédit: YASSINE TOUMI/TELQUEL

Les frais de scolarité handicapent les parents

Selon le rapport du CESE, les frais de scolarité des enfants ont un impact important sur les revenus de la classe moyenne. Des ressources allouées à l’éducation qui auraient pu être orientées vers la consommation et ainsi permettre à cette classe d’atteindre le bien-être économique. Selon les chiffres du HCP, un nombre important de familles de la classe moyenne (15,8% en 2014) placent leurs enfants dans le secteur privé, un pourcentage plus élevé que celui enregistré chez les classes modestes (11,6%), mais beaucoup moins que les classes aisées. Près d’un tiers des enfants des familles riches sont dans le secteur privé (31,2%). En ce qui concerne le…

article suivant

L’Orient sonore : le monde arabe vu à travers ses musiques