Le cannabis cause une fracture ouverte au PJD

Par La Rédaction

Comme une impression de déjà-vu. Le 24 avril, les élus du PJD ont essuyé un nouvel échec. Ce jour-là, la commission de l’Intérieur à la Chambre des représentants recevait le ministre de tutelle pour discuter (enfin) du projet de loi sur l’usage légal du cannabis. Au grand dam des élus du parti islamiste, qui préféraient voir le texte examiné par la commission des Secteurs productifs.

à lire aussi

Face aux arguments du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et les louanges des députés, tous partis confondus, le PJD s’est retrouvé une nouvelle fois esseulé. “Le PJD seul contre tous”, titraient les médias de la place au lendemain de ce débat révélateur de l’opposition de la formation islamiste audit projet de loi, approuvé pourtant par un Conseil de gouvernement qu’elle dirige.

“Cette défaite était d’autant plus amère que le niet du PJD est en lien direct avec le référentiel idéologique du parti”

TelQuel
Cette défaite était d’autant plus amère que le niet du PJD est en lien direct avec le référentiel idéologique du parti. Preuve en est, la crise interne qui mine les…
article suivant

Covid-19 : prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juin