PJD, quand les frères se déchirent

El Othmani avale les couleuvres, Ramid ménage la chèvre et le chou, et Benkirane met de l’huile sur le feu… Il n’y a pas de doute, le projet de légalisation du cannabis et la normalisation avec Israël ont fissuré le PJD. Trop c’est trop pour des cadres du parti qui estiment que l’ADN de leur formation est remis en cause.

Par et

TELQUEL

Le 24 avril dernier, tous les yeux étaient rivés sur la Chambre des représentants. La commission de l’Intérieur y accueillait le ministre de tutelle, Abdelouafi Laftit, pour la première discussion autour du projet de loi sur l’usage légal du cannabis. Ce jour-là, l’hémicycle était le théâtre d’une confrontation entre le ministre de l’Intérieur et les différents partis politiques représentés au parlement d’un côté, et le PJD de l’autre. En témoigne cette intervention d’un élu du parti islamiste, reprise par nos confrères de Medias24: “Vous voulez nous faire un remake de la loi sur la consommation d’alcool (…). C’est le même coup que vous voulez nous faire aujourd’hui: légaliser le cannabis pour de prétendus usages thérapeutiques qui ne sont prouvés…

article suivant

Qui est Chouhaid Nasr, le nouveau patron de Veolia Maroc ?