Dans la province d’Errachidia, un enseignant poursuivi pour le viol de douze mineurs

L’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) a mis la lumière sur une affaire de viol de douze mineurs par un enseignant, dans la province d’Errachidia.

Par

Photo d'illustration.

Dans la commune de Sidi Ali Tafraout, située dans la province d’Errachidia, un enseignant âgé de 40 ans est poursuivi pour le viol d’au moins douze mineurs. La section locale de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) a déclaré dans un communiqué suivre de très près l’affaire après ouverture d’une enquête le 19 avril dernier.

Toujours selon l’AMDH, une plainte a été déposée par les parents de douze élèves, avec cinq certificats médicaux à l’appui, à l’encontre de cet enseignant à l’école primaire qui exerce au groupe scolaire “L’ancien Tafraout” depuis dix ans.

Ce dernier a été arrêté par la gendarmerie royale le samedi 24 avril et présenté au procureur du roi qui a décidé de le poursuivre en état de détention pour “attentat à la pudeur sur mineurs avec violence” et “détournement de mineurs” auprès de la Cour d’appel d’Errachidia.

à lire aussi

L’AMDH ajoute que le viol a été découvert après que l’une des victimes en a parlé à un groupe d’amis, et estime que cela aurait pu prendre moins de temps “si les enfants jouissaient de leurs pleins droits en tant que catégorie vulnérable à toutes formes d’exploitation, conformément aux engagements de l’État”.

article suivant

Sebta : l’ambassadrice du Maroc en Espagne rappelée à Rabat pour consultation