Les Émirats menacent les personnes non vaccinées de restrictions

Les Émirats arabes unis ont annoncé le 21 avril avoir administré 10 millions de doses de vaccin anti-Covid-19, l’équivalent d’une dose par habitant, après avoir menacé de restreindre les mouvements des personnes qui ne se feraient pas vacciner.

Par

Un homme s'inscrit avant de recevoir une dose de vaccin contre le coronavirus dans un centre de vaccination installé au Centre financier international de Dubaï, le 3 février 2021. Crédit: Karim Sahib / AFP

Les Émirats, qui comptent environ 10 millions d’habitants, ont entamé en décembre leur campagne de vaccination dans les sept membres de cette fédération pour leurs citoyens et les résidents étrangers qui constituent la majorité de la population. Et le pays enregistre l’un des meilleurs taux de vaccination par habitant dans le monde, après Israël.

Mais le nombre d’infections quotidiennes reste important, après que la fédération a rouvert ses aéroports au tourisme. L’Autorité nationale de la gestion des urgences, des crises et des catastrophes a affirmé sur Twitter que les Emirats avaient “administré 111.176 doses de vaccin ces dernières 24 heures pour parvenir à un total de 9.900.002 doses”. Mais cette autorité a lancé mardi une mise en garde aux personnes ayant fait le choix de ne pas se faire vacciner.

“Des mesures strictes sont envisagées pour restreindre les mouvements des individus non vaccinés (…) comme leur interdire l’entrée de certains endroits et empêcher l’accès à certains services”, a-t-elle écrit sur Twitter. Elle a souligné que “le retard dans la vaccination ou la non-vaccination poserait un danger à la sécurité de la société et mettrait tous les groupes, surtout les plus vulnérables, en danger (…)”.

La mise en garde a suscité des critiques sur les réseaux sociaux. “Se faire vacciner est une décision personnelle et l’imposer prive les individus de leurs droits”, a réagi sur Twitter Cheikha Manal Al-Maktoum, membre de la famille dirigeante de Dubaï.

Les Émirats ont enregistré officiellement plus de 500.000 cas de coronavirus, le plus important nombre parmi les monarchies arabes du Golfe, parmi lesquels plus de 1.560 décès.

à lire aussi

article suivant

Le roi Mohammed VI ordonne l’envoi d’une aide humanitaire au profit de la population palestinienne