Vaccins : le Maroc, Petit Poucet sanitaire

Par La Rédaction

La situation est inquiétante, mais pas encore alarmante. Côté face : une campagne de vaccination qui, une fois lancée, s’est déroulée sans accrocs, à mesure que les lots de vaccins arrivaient. Côté pile, les vaccins anti-Covid-19, très demandés, se font de plus en plus rares. Le Maroc ne dispose quasiment plus de premières doses et se retrouve à la merci de ses fournisseurs, qu’ils soient russes, indiens, chinois ou autres. La campagne débutée sous de bons auspices, il y a deux mois, pourrait bien connaître un coup d’arrêt.

“Les promesses de Khalid Aït Taleb quant à un ramadan paisible ont pris l’air d’un vœu pieux”

TelQuel
L’inquiétude monte d’un cran lorsque l’on sait que le variant anglais du Covid-19 se répand doucement chez nous. Dakhla a été mise sous cloche avec 49 cas à son actif. Les promesses de Khalid Aït Taleb quant à un ramadan paisible ont pris l’air d’un vœu pieux, alors que le mois sacré approche à grands pas, avec sa panoplie annoncée de mesures restrictives.

article suivant

Le PDG d’OCP Mostafa Terrab décoré des insignes d’officier de la Légion d’honneur