Omar Alaoui : “Je suis beaucoup plus heureux dans l’ombre”

Smyet bak?

Mohammed Adib Ben Moulay Abderrahmane.

Smyet mok?

Naïma Bent Ahmed.

Nimirou d’la carte?

Je ne suis pas un mec de chiffres, je ne suis pas un mec d’argent. Dans les chiffres et les lettres, je préfère les lettres.

Après la condamnation de Nicolas Sarkozy, vous aviez tweeté qu’il était victime du “PNF (Parquet national financier, ndlr) et de l’acharnement de forces occultes”. Mettriez-vous en doute l’indépendance de la justice française?

Je ne suis pas citoyen français pour me permettre de porter un jugement sur la justice de l’Hexagone. Mais le PNF, ce n’est pas la justice française, c’est l’émanation du pouvoir socialiste à un moment donné. C’est une institution qui a été détournée de ses objectifs initiaux à des fins politiques et électoralistes. Cela dit, j’ai énormément de respect pour le président Sarkozy, que j’ai eu l’honneur de recevoir au Maroc, et beaucoup d’amitié pour son entourage, pour ses proches conseillers et pour son équipe.

Sarkozy, Benalla, Djouhri… vous êtes l’ami des bad boys de la politique française?

[blockquote author= »Omar…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine