Restrictions sanitaires : de nouvelles mesures attendues pour Ramadan

Dans un communiqué publié à l’issue du Conseil de gouvernement tenu ce 1er avril, Saâd-Eddine El Othmani a déclaré poursuivre ses consultations avec le Comité scientifique national et avec tous les secteurs concernés afin de prendre les mesures sanitaires nécessaires, notamment pendant le mois de Ramadan.

Par

Les commerces de proximité de l'ancienne médina de Casablanca pendant le confinement, en avril 2020. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Après la tenue du Conseil de gouvernement ce jeudi 1er avril, le chef de gouvernement Saâd-Eddine El Othmani a déclaré dans un communiqué avoir évoqué avec les membres du conseil la situation épidémiologique au royaume, qui a connu récemment des évolutions, notamment à la lumière de l’augmentation des cas de contamination aux variants du Covid-19, ainsi que de l’enregistrement d’une légère augmentation du nombre de cas critiques.

à lire aussi

Ceci explique, selon le chef du gouvernement, le maintien de toutes les restrictions sanitaires instaurées en janvier dernier, ainsi que la prise de décisions complémentaires, notamment celles relatives à la suspension des liaisons aériennes avec plusieurs pays. Saâd-Eddine El Othmani a enfin réaffirmé la nécessité de faire preuve de prudence et de maintenir toutes les mesures de précaution individuelles et collectives.

50 % des cas enregistrés à Casablanca

De son côté, le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb a présenté plus de détails sur la situation épidémiologique au Maroc. Il a notamment relevé une hausse des cas de contamination dans la région de Casablanca-Settat, où le nombre de cas représente 50 % du total au niveau national. Le pourcentage de cas positifs dans cette même région a atteint 12 %, contre 4,2 % au niveau national.

En outre, le nombre de cas contaminés par un variant du Covid-19 a augmenté de manière significative : 73 cas ont été recensés jusqu’à cette date dans le pays. Face à cette situation préoccupante, le gouvernement poursuivra ses consultations avec le comité scientifique et avec tous les secteurs concernés, souligne le communiqué, afin de prendre les mesures nécessaires et appropriées, notamment pendant le mois sacré de Ramadan. Le gouvernement annoncera de nouvelles mesures au moment opportun.

article suivant

Un homme sur trois serait victime de “violences conjugales” selon le HCP