Ramadan : le Maroc va-t-il serrer la vis sur le couvre-feu et les restrictions ?

À un mois du Ramadan, des professionnels de plusieurs secteurs, privés du service du soir en raison du couvre-feu et de l’obligation de fermeture des commerces à 20 heures, exigent un allègement des restrictions pendant le mois sacré. Mais la bataille est loin d’être gagnée avec une énième prolongation, à partir de ce 16 mars, du couvre-feu.

Par

La ville de Safi, entièrement reconfinée en juillet 2020. Crédit: Fadel Senna / AFP

Pour pousser le gouvernement à dissiper les doutes sur la levée des restrictions, certains professionnels brandissent la menace d’une grève nationale. Du côté des restaurateurs, le mécontentement est grandissant. Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, l’Association nationale des patrons de cafés et restaurants du Maroc (ANPCRM) a menacé d’enclencher un mouvement de grève nationale. “Nous tiendrons une réunion ce mercredi 17 mars avec les chefs des différentes sections pour déterminer la marche à suivre et son calendrier”, confirme à TelQuel Noureddine El Harrak, le président de l’ANPCRM. Au menu pour les cafés et restaurants : fermeture à 20 heures (sous peine d’amende), interdiction de diffuser les matchs de foot,…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine