Nihed El Baroudi raconte Joe le taxi, version marocaine

Dans un récit plein de fraîcheur, Nihed El Baroudi glane les paroles des chauffeurs et passagers croisés dans les taxis de Casablanca.

Par

Nihed El Baroudi
Nihed El Baroudi est diplômée de l’Institut d’études politiques de Bordeaux. Après avoir travaillé à TelQuel, elle est juriste à l’Ordre des avocats de Paris. Crédit: DR

Quand on monte dans un taxi à Casablanca, on sait peut-être à peu près où on va, estime Nihed El Baroudi, mais on ne sait jamais vraiment comment on y arrivera. Moins à cause des péripéties de la mégapole ultrapolluée qui suffoque dans les embouteillages qu’en fonction du cocktail humain qu’on aura croisé dans les petits véhicules rouges.

Maroc, où vas-tu ?, de Nihed El Baroudi
Maroc, où vas-tu ?, de Nihed El Baroudi, L’Harmattan, 134 p., 200 DH.
Le premier récit de la journaliste et juriste se place sous la tutelle des Hoba Hoba Spirit, eux-mêmes rendant hommage à Nass El Ghiwane, qui eux-mêmes chantaient dans Fine ghadi biya khoya d’autres chemins que ceux tracés. Au jour le jour, lors de ses séjours à Casablanca, elle chronique les coups de gueule, les bons mots et les éclairs de lucidité de tous ceux qui partagent, avec plus ou moins…
article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine