Avec Pretend it’s a city, Scorsese fait une série d'une misanthropie joyeuse

Dans cette série documentaire, Martin Scorsese fait parler la désabusée 
et hilarante figure de l’intelligentsia new-yorkaise, Fran Lebowitz.

Par

Dans la série Pretend it’s a city, Martin Scorsese met notamment en scène Fran Lebowitz sur une reproduction miniature de New York, installée au Queens Museum. Crédit: DR

Fran Lebowitz est payée pour parler. Ou plutôt, selon ses termes, “juger”. Figure intellectuelle new-yorkaise, elle est peu connue de l’autre côté de l’Atlantique.

Afiche Pretend it’s a city
Réalisée par Martin Scorsese, la série Pretend it’s a city est disponible en ligne.
Un anonymat relatif duquel elle est sortie en janvier dernier grâce à la série documentaire qui lui est dédiée, Pretend it’s a city. Une série de sept épisodes dans laquelle Lebowitz, accompagnée de son ami et producteur Martin Scorsese, explore New York et les obsessions de la vie moderne.

Queen of New York

Dans cette mini-série, Fran Lebowitz partage volontiers ses opinions et jugements sur absolument tous les sujets possibles. Le New York de sa jeunesse, ses amitiés, les chauffeurs de bus, la manière dont les gens marchent, l’écriture, etc. Arrivée à New York dans les années 1970, à l’époque où la métropole était plus connue pour son insalubrité…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés