“Le Cerf-Volant” : aimer en temps de guerre

Le Cerf-Volant est disponible sur Netflix.

La réalisatrice libanaise Randa Chahal Sabbag tisse avec magie une histoire d’amour impossible entre un jeune soldat de l’armée israélienne et une jeune femme libanaise.

Il a fallu qu’un cerf-volant s’échappe et atterrisse dans un camp israélien pour que Lamia voie sa vie changer. Pour faire plaisir à son petit frère et lui ramener son jouet, cette jeune fille de 15 ans, qui vit de l’autre côté de la frontière libanaise, va se risquer dans un champ de mines. Une première séquence qui dénote déjà des différents enjeux scénaristiques envisagés par la réalisatrice Randa Chahal Sabbag, et de la symbolique du cerf-volant. Cette scène d’ouverture, intense en émotions, définira la trajectoire de son héroïne. Lamia ne sera pas la seule à connaître ce bouleversement, car Youssef, un jeune soldat druze travaillant pour l’armée israélienne, va la remarquer du haut de sa tour de surveillance. Commence alors une romance impossible. Sorti en 2003, Le Cerf-Volant se situe dans les années 1980, au moment où Israël occupe des villages au sud du Liban. Au milieu de cette tragédie, Lamia ne se soucie…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés