Documentaire : “Ziyara”, Simone Bitton à la recherche d’une mémoire perdue

Avec “Ziyara”, un documentaire, la réalisatrice franco-marocaine Simone Bitton rend visite aux protecteurs musulmans de la mémoire juive.

Par

Un plan fixe qui montre plusieurs tombes. Plus loin, une petite maison et un homme qui se tient à côté d’elle. Puis, au fond, plusieurs bâtisses. Le silence règne. La voix off et hors-champ de la réalisatrice, Simone Bitton, demande : “Tu peux m’indiquer s’il te plaît où sont les Bitton?” Le vieil homme répond sans hésitation et lui indique la tombe. Le voyage peut alors commencer. La réalisatrice entame sa quête d’un temps perdu et il nous est impossible de ne pas la suivre. Ziyara – c’est le nom du documentaire – évoque un pèlerinage. Mais pas un pèlerinage sur les tombes des ancêtres de la réalisatrice : il s’agit plutôt d’une tentative de reconstruire la mémoire collective de tout un pays qui a oublié une part de son identité. Tout en douceur, lentement, elle rassemble les pans de cette histoire.

Road trip

L’angle qui rend l’histoire simplement bouleversante est inédit. Lors de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés