La patience des Marocains

Par Réda Allali

Jadis, à chaque nouvelle année, Zakaria Boualem présentait des vœux ambitieux à ses braves lecteurs. Il leur souhaitait une démocratie glorieuse, une coupe d’Afrique ou deux, un compte en banque capable d’absorber sans trembler les assauts terrifiants de l’école privée, un passeport qui ne soit pas verdâtre, ce genre de choses. Les temps ont changé, les amis, et il a grandement revu ses ambitions à la baisse. Outre qu’il est établi que ses incantations n’ont pas le moindre impact sur la réalité, il est tellement épuisé qu’il se contenterait bien de voir les choses redevenir comme elles étaient, rien de plus. Mais il est bien entendu impossible de démarrer une nouvelle année avec un état d’esprit aussi négatif. Il va donc vous faire part sans plus attendre de sa grande découverte de 2020, elle est extraordinaire. Nous sommes un peuple stoïque, voilà la réalité. Nous sommes capables d’encaisser une masse tellurique d’attaques sur notre condition sans exploser. Oui, contrairement à l’idée reçue, la dose de patience dont nous disposons est remarquable. Regardez par exemple les Français. Ils hululent à l’unisson,…

article suivant

Othmane El Ferdaous annonce une nouvelle série de mesures destinées à soutenir le secteur culturel