Pas de crise pour l’iniquité

Par Fatym Layachi

Ces derniers temps, une certaine effervescence semble s’être emparée de ton entourage. Fini la torpeur et le marasme qui étaient devenus la norme depuis le début de la pandémie. Autour de toi, les gens ont décidé de se remettre à vivre joyeusement. Et surtout, ils ont décidé de le faire savoir. Sur les réseaux sociaux, tu vois plein de photos plus festives les unes que les autres. Bien évidemment, il y a les classiques séries de photos au resto. Entre les selfies bien éclairés, les tables joliment garnies et les plats parfaitement dressés, tu dois reconnaître que ça ouvre l’appétit. Mais autour de toi, ça va bien plus loin qu’un simple dîner dans un endroit à la mode. Il y a plein de gens qui semblent en quelque sorte prendre leur revanche sur le confinement. Toi, tu as un peu de mal à comprendre le concept de vouloir prendre sa revanche sur un virus mais bon… Il y a donc tout plein de tes potes qui sont en week-end et d’autres qui ont l’air d’être en vacances en plein milieu…

article suivant

La Jordanie va ouvrir un consulat à Laâyoune