Dans la bibliothèque de Youssouf Amine Elalamy

Auteur d’une douzaine d’ouvrages dont le dernier, ‘C’est beau, la guerre’, est sorti en 2019 aux éditions Le Fennec, Youssouf Amine Elalamy nous propose quatre livres qui l’ont marqué.

Par

Youssouf Amine Elalamy
Youssouf Amine Elalamy. Crédit: DR

Auteur d’une douzaine d’ouvrages dont le dernier, ‘C’est beau, la guerre’, est sorti en 2019 aux éditions Le Fennec, Youssouf Amine Elalamy nous propose quatre livres qui l’ont marqué.

1. Mama, de Abdelmajid Benjelloun

 

Mama, de Abdelmajid Benjelloun
Mama, de Abdelmajid Benjelloun, imp. El maârif Al Jadida, 1997, (Éditions du Rocher, 2002).Crédit: DR
Mama est le récit d’un deuil. Celui de l’être suprême, la mère dont la mort, comme nous le dit si bien l’auteur, ne mourra jamais. Un récit éclaté, tout en fragments, écrit dans l’urgence, “en catastrophe”, dans un style convulsif qui donne à lire, au-delà des soubresauts de la mort, la puissance de cet amour inconditionnel qu’éprouve un fils pour sa mère. Il y a dans ces éclats de texte la tentative désespérée de celui qui, après la disparition de l’être cher, cherche à colmater la mémoire, à recoller les morceaux. La dimension à la fois affective, poétique et mystique de Mama en fait, assurément, l’un des livres les plus précieux de ma bibliothèque.”

2. Soie, de…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla