Sidi Bernoussi: orphelinat en crise, pensionnaires mécontents

Lundi 5 octobre, l’accès à l’Association de bienfaisance de Sidi Bernoussi, qui héberge des orphelins, enfants et adolescents délaissés mais aussi des adultes, a été bloqué par une foule de bénéficiaires. Ce qu’ils réclament : le droit d’accès au logement et à l’emploi.

Par

L’établissement compte actuellement sur une subvention annuelle d’un million de dirhams versée par la Fondation Sekkat, et des revenus patrimoniaux Crédit: YASSINE TOUMI/TELQUEL

Face aux promesses non tenues, les pensionnaires de l’établissement de protection sociale de Sidi Bernoussi, dans la wilaya de Casablanca, ont investi la rue. Lundi 5 octobre, ils étaient plus d’une centaine à réclamer leur droit à “l’insertion sociale et professionnelle” et à “un logement social”, comme leur ont assuré l’administration de l’orphelinat et les autorités locales, il y a plus de huit mois.

“Ces derniers jours, nous avons constaté un rétropédalage incompréhensible de la part des autorités”

Azzedine Benhamdane, pensionnaire
Le gouverneur de la préfecture de Sidi Bernoussi nous avait promis un logement social avec des facilités de paiement, et ce en concertation avec l’administration de l’orphelinat. Ces derniers jours, nous avons constaté un rétropédalage incompréhensible de la part des autorités”, tonne Azzedine Benhamdane, jeune pensionnaire de l’établissement, mécontent, comme les autres manifestants, de l’aboutissement des négociations…

article suivant

Bonnes feuilles : “La face ‘cachée’ des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ?”