Les journaux français ayant republié les caricatures de Charlie Hebdo interdits au Maroc

À l’occasion de l’ouverture du procès des terroristes de Charlie Hebdo, plusieurs journaux français ont republié les caricatures du prophète réalisées par l’hebdomadaire satirique. Habituellement distribués au Maroc, ces journaux ont été interdits dans le royaume au nom d’une atteinte à la religion.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

Le 1er septembre, cinq ans et demi après les attentats qui ont visé la rédaction de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique français a décidé de republier les caricatures du prophète Mohammed, à la veille de l’ouverture du procès contre les terroristes, afin de rendre hommage aux journalistes et dessinateurs tués. “Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais”, a écrit Riss, directeur de publication de Charlie Hebdo, dans ce nouveau numéro.

Censure officielle

Plusieurs journaux français, habituellement distribués au Maroc, ont également décidé de rééditer les caricatures. Contactée par TelQuel, une source proche du ministère de la Culture nous confirme que les titres ayant décidé de republier ces caricatures ont officiellement été censurés dans le royaume.

Source proche du ministère
“Cette décision a été prise conformément à l’article 31 du Code de la presse, qui octroie cette autorité…

article suivant

Nadia Fassi-Fehri quitte Inwi, Azzedine El Mountassir Billah la remplace