Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams

À l’annonce de l’ouverture des frontières au 14 juillet à minuit, la RAM et Air Arabia font face à une très forte demande, qui provient tout d’abord des milliers de Marocains bloqués à l’étranger depuis plus de quatre mois. Les futurs voyageurs, de leur côté, dénoncent des prix vertigineux et inaccessibles.

Par

Le retour au pays s'annonce onéreux. Crédit: DR

Qu’est-ce que la RAM et Air Arabia ont de si spécial pour que les billets soient aussi chers ?” écrit Driss, indigné, dans un post Facebook sur un groupe dédié aux Marocains bloqués à l’étranger. Si un énorme poids s’est envolé pour des milliers de Marocains bloqués à l’étranger à l’annonce de l’ouverture des frontières, le soulagement fut de courte durée. Alors que les conditions de voyage ont été strictement précisées par les autorités sanitaires, un (gros) détail a été omis : les prix.

Un faux départ ?

Selon le communiqué du ministère de Bourita, les vols pour le Maroc seront ouverts à partir du 14 juillet à minuit, à l’ensemble des citoyens marocains, ainsi qu’aux résidents marocains de nationalité étrangère, à condition d’avoir effectué un test sérologique ainsi qu’un test…

article suivant

“Employé-autoentrepreneur”, quand des employeurs exploitent le flou juridique