[#Restart, ép. 7] Agriculture : les graines du renouveau

Souveraineté alimentaire, renforcement de l’offre exportable, maintien de la biodiversité, accompagnement des petites exploitations, désintermédiation de la distribution... le secteur agricole peut-il opérer une mue salutaire au lendemain de la parenthèse Covid-19 ? A travers les idées de spécialistes, TelQuel esquisse le portrait-robot du secteur primaire de demain.

Par

Faire de la relance de l’économie marocaine un sujet de réflexion, d’analyse, de discussion, de débat et de propositions dans notre pays, sans attendre la fin de la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19, tel est l’objectif du cahier #restart. À travers la contribution de consultants, d’experts, d’opérateurs économiques et sociaux, et en s’appuyant sur les journalistes de TelQuel et de ses supports, le projet #restart cherche à animer et alimenter la réflexion et l’action pour la relance de l’économie marocaine. Chaque semaine et pendant huit semaines, #restart orientera la réflexion et le débat national vers l’après-crise. Nous poursuivons ce cycle avec un dossier sur l’agriculture et les graines du renouveau, avec des plaidoyers pour la mise en place de circuits courts et d’une gestion responsable de la ressource en eau. Nous continuerons semaine après semaine à explorer des stratégies innovantes de sortie de crise.

Klaus Goldnick “Pour augmenter la productivité, il est primordial de mécaniser et de digitaliser les processus de production”

Mohammed Bajeddi “L’autosuffisance alimentaire du Maroc s’est sensiblement dégradée de 80% en 2008 à 60% actuellement”

Aboubakr Belkora “La réflexion est lancée autour d’une plateforme de commercialisation directe physique et digitale”

Ahmed Darrab “L’idéal serait que les producteurs arrivent à commercialiser leurs produits directement auprès du consommateur” 

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus