Pr Abdelfattah Chakib : “Il faut dépister le maximum de malades”

Au Maroc, où 275 cas positifs au Covid-19 ont été recensés, l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis le 20 mars dernier requiert le confinement de la population. Est-ce suffisant ? Pourquoi pas plus de tests de dépistage ? Qu’en est-il des conditions de travail des soignants ?

Par

Pr Abdelfattah Chakib, CHU Ibn Rochd de Casablanca. Crédit: MAP

Le professeur Abdelfattah Chakib, spécialiste des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd de Casablanca, répond à nos questions.

TelQuel : Le dernier bilan du ministère de la Santé fait état de 275 cas d’infection au Covid-19. Doit-on s’attendre à une montée en puissance des chiffres dès les prochains jours ?  

Pr Abdelfattah Chrabi : Oui, dès la semaine prochaine, il faut s’attendre à avoir 75 à 100 nouveaux cas par jour.

À votre avis, est-ce que les chiffres communiqués au quotidien reflètent vraiment la réalité ?

Oui et non. Oui, car ces chiffres correspondent effectivement au nombre de cas réels diagnostiqués au Maroc chaque jour. Et non, parce que le Maroc, à l’instar de beaucoup de pays, n’a pas opté pour un dépistage systématique. Cette stratégie ne permettra pas de diagnostiquer les malades atteints de Covid-19 qui sont asymptomatiques….

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc