Et si le coronavirus n’était qu’un mensonge ?

Par Réda Dalil

Et si on nous enfumait avec cette pseudo-épidémie née en Chine ? La question peut sans doute paraître ridicule, mais à mesurer l’humeur générale dans la rue et sur les réseaux sociaux, elle semble rendre compte d’une certaine réalité. Car le complotisme, cette pathologie exacerbée par la conversation permanente que charrie le digital, tourne à plein régime lorsqu’il s’agit de ce que l’on appelle le Covid-19. Beaucoup, en effet, doutent de sa véracité. Les théories les plus folles pullulent pour en expliquer un déploiement qui ne serait que le fait d’une conjuration occulte visant à détourner le monde et les Marocains de problèmes plus graves. Ainsi, l’on entend le plus sérieusement du monde un jeune cadre annoncer à la ronde, avec une assurance assumée, qu’“ils” ont inventé le coronavirus “pour annuler le SIAM” ! “Ils” qui ? Les autorités, les francs-maçons, les illuminati, le Makhzen ? Si ces théories du complot n’étaient pas dangereuses, elles seraient risibles. Car dangereuses, elles le sont sans aucun doute. En réalité, le coronavirus, au moment…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés