La Botola s’arrêtera le 15 mars, mais pas à cause du coronavirus

L’apparition du premier cas de nouveau coronavirus au Maroc était au centre d’une réunion du comité directeur de la FRMF, le 3 mars. Si aucune mesure de précaution n’a été prise pour l’instant, Fouzi Lekjaa a annoncé l’arrêt de la Botola à partir du 15 mars, mais pour d’autres raisons.

Par

Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

La Fédération royale marocaine de football “suit de près les évolutions de l’épidémie du Covid-19, en coordination avec les autorités concernées”, ainsi que “les conséquences sur la famille du football en vue d’adopter les mesures nécessaires à ce sujet”, a indiqué la FRMF le 3 mars dans un communiqué. L’apparition d’un premier cas de nouveau coronavirus le 1er mars au Maroc était en effet au centre d’une réunion du comité directeur sous la présidence de Fouzi Lekjaa.

Aucune mesure de précaution

Si plusieurs se demandent si les matchs de la Botola et des différentes compétitions internationales prévues au Maroc durant les prochains jours seront reportés, voire joués à huis clos, la fédération n’a pour l’instant pris aucune mesure de précaution.

à lire aussi

Pourtant, près de 24 heures avant la confirmation du premier cas marocain porteur du virus, le comité national de pilotage, composé notamment de représentants de l’Intérieur, du ministère de la Santé et de la Gendarmerie royale, annonçait que “des mesures supplémentaires seraient entreprises éventuellement”.

Parmi ces mesures, le “report des manifestations sportives et culturelles programmées” au Maroc et “l’annulation des rassemblements de masse”. Plusieurs événements, dont le SIAM et le Grand prix de judo, ont été ainsi annulés ou reportés en raison de l’épidémie.

La Botola suspendue

Lors de la même réunion, la FRMF a annoncé que la Botola de première division s’arrêterait le 15 mars pour “permettre à la sélection nationale A de préparer le match face à la Centrafrique”, programmé le 27 mars et comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021.

Cet arrêt permettra aussi, selon la fédération, à la sélection nationale des joueurs locaux de préparer la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations de football (CHAN) 2020, prévue du 4 au 25 avril au Cameroun.

Le comité directeur de la FRMF a par ailleurs demandé “la mise en place d’une programmation du championnat national professionnel qui prend en compte les défis cités précédemment et la participation des clubs marocains aux compétitions arabes et africaines”.

Les membres présents, dont le secrétaire général de la Ligue nationale du football professionnel (LNFP), ont “convenu de programmer les matchs du championnat national en nocturne durant le mois de ramadan, afin de terminer les matchs du championnat en juin prochain”, indique encore la FRMF dans son communiqué.

article suivant

La crise vue par les experts comptables