China Trade Week: entreprise chinoise cherche partenaire marocain désespérément

La China Trade Week, un salon d’exposition qui s’est tenu 
à Casablanca, a révélé la perfectibilité de l’axe commercial Rabat-Pékin, pourtant en pleine progression.

Par

La plupart des exposants ont confessé avoir signé peu de contrats. Voire 
aucun. Crédit: DR

Il n’existe aucune chambre chinoise de commerce au Maroc. Une bizarrerie quand on sait que le volume des importations chinoises, qui a bondi de 62% au cours des quatre dernières années, a fait de l’Empire du Milieu le troisième fournisseur du royaume en 2018, devant les Etats-Unis. Pour prendre le pouls de cette réalité nouvelle, il fallait se diriger vers la foire de Casablanca où s’est tenue, du 13 au 16 décembre, la “China Trade Week”. Ce salon international, lancé en 2015 dans le sillage du projet de la “Route de la soie”, est une plateforme commerciale qui permet aux entreprises chinoises de prospecter de nouveaux marchés. A Casablanca, l’accent a été mis sur le “business to business”, ou B2B, terme qui désigne la relation directe de fournisseur à client. Dans le hangar du bord de mer, les dizaines de stands, munis de chaises et de tables pour la phase de négociation, n’abritaient donc pas les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés