Barmaids: quand les femmes trinquent

Barmaids: quand les femmes trinquent

Par Fatym Layachi

Tu as beaucoup de mal à saisir l’atmosphère du moment. C’est l’automne et pourtant tu as l’impression que le printemps va recommencer tous les trois jours. Tu n’arrives à te motiver pour rien. Rien ne t’exalte. En même temps, tu as un peu de mal à te prendre de passion pour ton environnement.

En ce moment, ton cousin est hyper-enthousiaste concernant cette nouvelle Loi de Finances qui a été votée. Il dit que c’est un signal encourageant pour les investisseurs. A ta connaissance, il n’est pas un investisseur mais il doit aimer les encouragements. Ton oncle, quant à lui, émet des réserves, il trouve que sacrifier les classes moyennes est un jeu dangereux et pyromane. Tu ne contredis ni l’un ni l’autre. Tu n’as évidemment rien compris. Toi, tu vois rarement plus loin que le bout de ton nez, ou à la rigueur de ton verre.

Et dans ton champ visuel, dans les restos, les lounges, les boîtes et autres lieux pour noctambules que tu fréquentes, il n’y a plus de barmaids, plus de femmes de ménage, plus de serveuses...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Transat Jacques-Vabre : les plus beaux bateaux de course croisent au large du Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.