Avant d’être un symbole, qui était Hajar Raissouni ?

Elle fait la Une de la presse nationale et internationale depuis son arrestation fin août. Symbole du combat pour les libertés individuelles pour les uns, victime d’un procès politique pour les autres, qui était Hajar Raissouni avant de devenir une figure médiatique ?

Par

Le 24 septembre, le procès de Hajar Raissouni a une nouvelle fois été reporté. Après neuf heures d’audience, le tribunal de première instance de Rabat a renvoyé son verdict au 30 septembre. A cette date, la jeune femme de 28 ans aura donc passé près d’un mois en détention à la prison El Arjat 1 de Salé, depuis son arrestation le 31 août à proximité d’une clinique de Rabat. Poursuivie pour “relations sexuelles illégales ayant entraîné une grossesse” et “avortement illégal”, elle aurait déclaré à des proches qui lui rendaient visite en prison : “Je vais vers mon destin le cœur brisé et la tête haute”. En application de l’article 454 du Code pénal, elle encourt jusqu’à deux ans de prison ferme. Devenue, à son corps défendant, le symbole médiatique d’une lutte pour les libertés individuelles en général…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres