Jasmin fané

Jasmin fané

Par Fatym Layachi

En ce moment, tu manques totalement d’entrain. Tu ne trouves rien vraiment agréable. Rien ne te plaît ou te passionne. Même le soleil t’agace un peu. Bien sûr que tu détestes l’automne, mais l’été qui ne s’arrête pas, tu trouves ça limite douteux comme concept. Tu as l’impression que tout se dérègle un peu. Et puis tu trouves l’ambiance assez délétère.

Il faut reconnaître qu’en ce moment, les nouvelles aussi sont glauques. Une femme de 28 ans est en prison pour un avortement qu’elle nie avoir commis et qui de toute façon ne nous regarde pas. Les réseaux sociaux s’indignent, le débat semble ouvert mais tu n’as pas l’impression que la loi va changer. Tu ne comprends plus vraiment comment fonctionne ce pays.

Autour de toi, tout le monde veut partir. Tout le monde regarde ailleurs. Les uns divorcent, les autres tentent d’émigrer, il y en a aussi qui démissionnent. Tu as l’impression que personne n’est vraiment bien à sa place. Et ce n’est sûrement pas toi qui risques d’inverser cette tendance. Tu n’es pas d’un tempérament très enjoué en...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Deux morts dans des heurts entre des protestataires et des policiers (justice)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.