Frédérique Vidal: “Je souhaite que les étudiants marocains soient encore plus nombreux en France”

En amont de sa visite du 12 juillet au Maroc, la ministre française de l’Enseignement supérieur a répondu aux questions de TelQuel. Hausse des frais universitaires pour les étrangers, fuite des cerveaux, langue d’enseignement… Frédérique Vidal ne se veut pas “univoque”.

Par

La ministre francçaise de l’Enseignement supeérieur, Frédérique Vidal. Crédit: AFP

Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation depuis 2017 dans le gouvernement français d’Edouard Philippe, Frédérique Vidal effectue, le 12 juillet, une visite au Maroc. A l’heure où nous mettions sous presse, elle devait notamment rencontrer son homologue marocain Saaid Amzazi. Accompagnée de plusieurs présidents et vice-présidents d’universités françaises, parfois binationaux, Frédérique Vidal devait également assister à la signature de plusieurs accords de partenariat entre universités marocaines et françaises.

“L’objectif est d’attirer un demi-million d’étudiants étrangers à l’horizon 2027”

Saaid Amzazi et Frédérique Vidal devaient aussi lancer la nouvelle plateforme Maroc Université Numérique (MUN). Conçue sur le modèle de France Université Numérique (FUN) et résultat d’un partenariat franco-marocain, la plateforme doit permettre aux universités marocaines de développer des MOOCs (massive open online courses), des SPOCs (small…

article suivant

Rapatriement de 278 Marocains bloqués à Oman, au Qatar et en Jordanie