Patriotes de salon

Par Fatym Layachi

Il est 10h 20. Tu avais rendez-vous avec ton médecin à 10 h. Tu es arrivée à moins le quart. Tu attends et tu sens que tu vas attendre très longtemps. La salle d’attente est bondée. La secrétaire t’a annoncé “ces gens sont avant toi” le plus normalement du monde. Tu te demandes si ce concept de rendez-vous flottants chez le médecin est une de ces merveilleuses exceptions marocaines. Ça ne doit pourtant pas être si compliqué de faire un planning et de s’y tenir. Dans cette salle d’attente à la déco improbable, tu n’as même plus de batterie pour tuer le temps grâce au tberguig des réseaux sociaux, alors tu te résignes à tendre le bras vers ces magazines et prospectus posés en vrac sur cette table basse. Et ce médecin ne fait pas exception, il n’a aucun magazine récent. Tu trouves ça hallucinant. Tu ne sais pas si c’est une généralité ou si c’est toi qui ne tombes que sur des médecins vaguement fans de vintage. Les magazines d’un autre temps que tu feuillettes avec, limite, émotion. Ça…

article suivant

L'Exécutif dénonce l'occupation "illégale" de l’espace public par les enseignants-cadres