Asma Lamrabet: Paix et dialogue des religions, entre mythes et réalités

Par Asmalamrabet

Si les religions ont pu, à travers l’histoire, s’ériger en vecteurs de paix et de dialogue, leur interprétation littérale engendre ce radicalisme belliqueux dont notre époque regorge de funestes exemples. Selon l'essayiste Asma Lamrabet, il faut déconstruire ces dogmes qui font obstacle à l’émergence d’une société apaisée.

Quand on relit l’histoire des religions, on a tendance à douter de leur rôle dans l’instauration de la paix dans le monde. On s’aperçoit malheureusement que, certes, les religions prêchent la paix, mais que cela ne les a certainement pas empêchées d’aller en guerre. La lutte contre les hérétiques, les croisades, l’inquisition, les génocides, le takfirisme contemporain, toutes les tensions géopolitiques au Moyen-Orient ainsi que les derniers évènements dramatiques en Nouvelle Zélande et au Sri-Lanka nous en disent long sur les relations complexes entre religion et violence. Les religions semblent être au cœur des grands conflits de notre époque. Aujourd’hui, disons-le d’emblée, aucune religion — même les sagesses philosophiques asiatiques, dont le Bouddhisme —, n’a de leçon à donner à d’autres sur ces questions de violences au nom du religieux. Malgré cette configuration…

article suivant

L'Exécutif dénonce l'occupation "illégale" de l’espace public par les enseignants-cadres