Benjelloun - MHE : Le clash

"Tu quoque mi fili". Othman Benjelloun a coupé 
court, le 2 avril, au scénario d’une reprise de son empire par un autre loup de la finance, Moulay Hafid Elalamy, en taclant sur le terrain du patriotisme son ex-partenaire en affaires de 30 ans son cadet.

Par et

telquel

Le Groupe Saham était une société d’assurances marocaine que nous respections, c’était un confrère. Depuis, il a cédé ses actions à l’Afrique du Sud (…) On ne cache pas qu’on n’apprécie pas cette action.” Les propos du PDG de BMCE Bank of Africa claquent comme un fouet. Ce 2 avril, dans le cénacle de marbre où il a l’habitude de présenter chaque année les résultats de la banque devant ses directeurs généraux, la presse et les analystes, Othman Benjelloun — 87 ans — tacle son partenaire en affaires et ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, 59 ans. Le flottement de sidération devant cette sortie inhabituelle chez les décideurs en cols blancs laisse vite place à une salve d’applaudissements. En rappelant le soutien de l’Afrique du Sud au Polisario, Benjelloun emporte spontanément l’adhésion de son public….

article suivant

Mustapha Ramid présente sa démission du gouvernement