Maroc-Espagne: Le who's who de la délégation espagnole

Quarante-huit heures top chrono, 11 accords signés 
et approuvés, et une délégation composée d’une soixantaine de personnes dont des ministres et des femmes et hommes d’affaires espagnols gravitant 
autour du roi Felipe VI. Qui sont-ils ?

Par et

DR

MINISTRES

Fernando Grande-Marlaska, Ministre de l’Intérieur

Fernando Grande-Marlaska, ministre de l’IntérieurCrédit: DR

Fernando Grande-Marlaska, le super-juge anti-terroriste de Bilbao, est l’une des plus grandes surprises du cabinet de Pedro Sánchez. Son parcours est particulièrement controversé. Il est en effet connu pour avoir refusé à différentes reprises d’enquêter sur des plaintes pour mauvais traitements, torture et viol, lors des procès des membres de l’ETA (organisation armée basque indépendantiste) et des jeunes radicaux du mouvement basque Segi. Depuis 2004, la Cour de Strasbourg a condamné l’État espagnol à neuf reprises pour torture ou pour n’avoir pas enquêté sur des allégations de torture. Dans six des neuf cas, le juge était le nouveau ministre de l’Intérieur de Pedro Sánchez. En juin 2018, le socialiste Fernando Grande-Marlaska déclarait “faire tout son possible” pour retirer les barbelés “anti-migrants” entourant Sebta et Melilia, qui…

article suivant

Proche-Orient : Trump dévoile un plan de paix "à deux États" bien que favorable à Israël