Zakaria Boualem et la peur de l'avenir

Zakaria Boualem et la peur de l'avenir

Par Réda Allali

Zakaria Boualem est tombé à l’instant sur une information qu’il n’a pas pu garder pour lui. Figurez-vous, les amis, que les Marocains investissent massivement dans l’immobilier espagnol. Il paraît même que nous faisons encore plus fort que les Chinois, malgré leur grand nombre. C’est prodigieux, et il faut sans doute se féliciter de cet exploit collectif, même si le Guercifi n’y est pour rien. Certes, il se trouvera sans doute quelques tristes sires pour signaler que ce type d’opération est un peu louche au regard de notre législation sur les devises, mais nous ne les écouterons pas. Tout d’abord parce que nous ne sommes pas là pour faire la morale, et ensuite parce qu’au point où nous en sommes, toute opération apportant un sentiment de sécurité à nos ménages angoissés est bonne à prendre. Car c’est bien ce qu’il faut retenir de cette terrible statistique : les Marocains se méfient de ce que leur réserve l’avenir.

Réda Allali
“Zakaria Boualem n’arrive pas à se projeter dans l’avenir, c’est un trou noir. A la limite, il s’accommoderait bien de son statut mais...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Imlil : Nouvelles révélations sur l’affiliation à Daech des suspects

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.