Bonne année tout de même…

Par Fatym Layachi

Le mois de décembre est bel et bien là. 90% de l’année s’est déjà écoulé. Les plans de soirées de réveillon commencent à s’échanger. Ta mère a décoré son sapin. Ta tante se met à faire des essais de farce pour sa dinde et tes cousins ont réservé leur séjour. Ils passent le 31 dans le désert cette année. Ils se croient hyper-originaux, tu ne briseras pas leurs illusions en leur disant que ce plan était à la mode il y a quinze ans. Les vitrines des boutiques sont décorées et les pâtisseries débordent de créativité pour leurs bûches. Toi, de ton côté, tu te demandes si l’année prochaine sera moins pire que celle qui finit de s’écouler. Tu as bien trop fait la fête pour savoir que rien ne va jamais mieux. Et le dîner auquel Zee t’a traînée ce soir ne te fera pas penser le contraire. Zee a une espèce de rituel étrange : elle fait tous les ans un grand dîner de fêtes avec vos anciennes camarades de lycée. D’habitude tu arrives à y échapper mais…

article suivant

Les enjeux de l’intégration de la Royal Air Maroc à l’alliance One World