Des tirs de la Marine royale blessent un migrant au large de Larache

Des tirs de la Marine royale blessent un migrant au large de Larache

La Marine royale tentait d’intercepter une embarcation transportant 58 clandestins. La personne blessée, touchée à l’épaule droite, a été admise dans un hôpital à Tanger.

Par

Des migrants clandestins dans une embarcation pneumatique dans le détroit de Gibraltar. Image d'illustration.
Photo d'illustration. Crédit: AFP

Alors qu’elle tentait d’intercepter une embarcation d’émigration clandestine entre Larache et Assilah, la Marine royale a blessé un jeune marocain de 16 ans par un tir de sommation, dans la nuit du mardi 9 octobre, rapporte l’agence MAP.

L’information révélée par 2M.ma, citant une source sécuritaire, a été confirmée par la MAP de source militaire. « Un garde-côtes de la Marine royale a engagé une course poursuite au large de Larache pour intercepter une embarcation au comportement suspect. En dépit des tirs de semonce d’usage, l’embarcation a exécuté des manœuvres hostiles de collision, compromettant de manière significative la sécurité de l’équipe de la Marine Royale de contrôle mise à l’eau par le Garde-côtes, l’obligeant à tirer une cartouche avec une arme portative pour l’immobiliser », détaille la source militaire à l’agence de presse.

L’arraisonnement de l’embarcation a révélé la présence de 58 clandestins marocains dissimulés, dont un légèrement à l’épaule droite. Ce dernier a été évacué d’urgence pour recevoir les soins nécessaires. D’après 2M.ma, le blessé a été admis dans un hôpital à Tanger.

« Dans le cadre des actions de la Marine Royale pour la lutte contre les trafics illicites au Nord du Royaume, des Garde-côtes de la Marine Royale ont porté assistance, mardi et mercredi, à 15 embarcations pneumatiques en difficulté transportant 366 candidats à la migration clandestine », rapporte la source militaire contactée par la MAP, ajoutant que « la totalité des candidats à la migration illégale ont été ramenés sains et saufs au port de Ksar Sghir » et qu’« une des embarcations dans un état vétuste a coulé juste après l’opération de sauvetage ».

Le 25 septembre, des tirs de la Marine royale marocaine sur un go-fast transportant avait causé la mort de Hayat Belkacem, jeune marocaine candidate à l’émigration clandestine, ainsi que trois autres personnes à bord de l’embarcation.

à lire aussi

article suivant

Pagaille autour de l'élection du président du comité préparatoire du prochain congrès

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.