Des tirs de la Marine royale blessent un migrant au large de Larache – Telquel.ma

Des tirs de la Marine royale blessent un migrant au large de Larache

La Marine royale tentait d’intercepter une embarcation transportant 58 clandestins. La personne blessée, touchée à l’épaule droite, a été admise dans un hôpital à Tanger.

Par

Des migrants clandestins dans une embarcation pneumatique dans le détroit de Gibraltar. Image d'illustration.
Photo d'illustration. Crédit: AFP

Alors qu’elle tentait d’intercepter une embarcation d’émigration clandestine entre Larache et Assilah, la Marine royale a blessé un jeune marocain de 16 ans par un tir de sommation, dans la nuit du mardi 9 octobre, rapporte l’agence MAP.

L’information révélée par 2M.ma, citant une source sécuritaire, a été confirmée par la MAP de source militaire. « Un garde-côtes de la Marine royale a engagé une course poursuite au large de Larache pour intercepter une embarcation au comportement suspect. En dépit des tirs de semonce d’usage, l’embarcation a exécuté des manœuvres hostiles de collision, compromettant de manière significative la sécurité de l’équipe de la Marine Royale de contrôle mise à l’eau par le Garde-côtes, l’obligeant à tirer une cartouche avec une arme portative pour l’immobiliser », détaille la source militaire à l’agence de presse.

L’arraisonnement de l’embarcation a révélé la présence de 58 clandestins marocains dissimulés, dont un légèrement à l’épaule droite. Ce dernier a été évacué d’urgence pour recevoir les soins nécessaires. D’après 2M.ma, le blessé a été admis dans un hôpital à Tanger.

« Dans le cadre des actions de la Marine Royale pour la lutte contre les trafics illicites au Nord du Royaume, des Garde-côtes de la Marine Royale ont porté assistance, mardi et mercredi, à 15 embarcations pneumatiques en difficulté transportant 366 candidats à la migration clandestine », rapporte la source militaire contactée par la MAP, ajoutant que « la totalité des candidats à la migration illégale ont été ramenés sains et saufs au port de Ksar Sghir » et qu’« une des embarcations dans un état vétuste a coulé juste après l’opération de sauvetage ».

Le 25 septembre, des tirs de la Marine royale marocaine sur un go-fast transportant avait causé la mort de Hayat Belkacem, jeune marocaine candidate à l’émigration clandestine, ainsi que trois autres personnes à bord de l’embarcation.

à lire aussi

article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.