Histoire. Il était une fois le service militaire

En 1966, un an après les importantes émeutes de 
1965, Hassan II décrétait le service militaire obligatoire. 
Une manière pour le monarque de contenir les élans contestataires de la jeunesse, avec à sa tête l’Union nationale des étudiants 
marocains (UNEM). Témoignages des premiers appelés.

Par

Le premier service militaire a été mis en place en 1966 suite aux émeutes qui ont secoué le Maroc un an plus tôt. Ici, une manifestation de lycéens à Casablanca en 1965. Crédit: Archives Maradji

Le 20 août dernier, sans que sa durée, ses objectifs ou son financement ne soient débattus au préalable, le service militaire obligatoire (SMO) a été rétabli pour les jeunes entre 19 et 25 ans. S’appliquant aux hommes comme aux femmes, ce service durera douze mois, selon le projet de loi n°44.18. Objectif affiché : améliorer “l’intégration des jeunes dans la vie professionnelle et sociale” et “promouvoir le patriotisme chez les jeunes”, peut-on lire dans le communiqué du cabinet royal annonçant cette décision, qui survient quelques semaines après des discours royaux mettant l’accent sur la jeunesse. Mais ces justifications ne semblent pas convaincre l’ensemble de la population, dont certains voient dans ce choix une manière de contenir les velléités contestataires des jeunes, voire une mesure punitive faisant suite aux différents mouvements sociaux qui ont secoué le royaume ces derniers temps. A…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré