Le cinéaste James Gray présidera le jury de l’édition 2018 du FIFM

Le réalisateur américain présidera le jury de l’édition 2018 du Festival international du film de Marrakech. Il succède ainsi à Béla Tarr qui avait présidé le jury du FIFM lors de la dernière édition du Festival en 2016.

Par

AFP

Dans un communiqué diffusé en date du 19 septembre, l’organisation du Festival international du film de Marrakech (FIFM) annonce la désignation du réalisateur américain James Gray en tant que président du jury. Il succède ainsi au cinéaste hongrois, qui avait présidé le jury lors de la dernière édition du Festival, en décembre 2016.

« Le Festival du film de Marrakech est un endroit unique où le langage du cinéma réunit des gens du monde entier. C’est un immense honneur d’être nommé président du jury et de revenir pour la troisième fois dans ce grand festival« , réagit le cinéaste cité par le communiqué du FIFM.

James Gray est notamment connu pour avoir réalisé Little Odessa, un long-métrage racontant l’histoire de Joshua Shapira, un tueur à gages chargé de retourner dans son quartier natal de Brighton Beach où se concentre une forte communauté juive d’origine soviétique. Comptant dans son casting des acteurs comme Tim Roth (personnage principal de la série Lie To Me ) ou encore Edward Furlong (American History X), le film a notamment obtenu le prix du Lion d’Argent à la Mostra de Venise et reçu le prix de la critique au Festival de Deauville.

Le cinéaste réalise ensuite The Yards, La nuit nous appartient (We Own the Night en VO, 2007), ou encore The Immigrant. Ces trois films ont été présentés en première mondiale au Festival de Cannes. James Gray est également le réalisateur du long-métrage The Lost City of Z  (2017).

Son dernier film Ad Astra, qu’il a coécrit, sortira en 2019 et met en scène Brad Pitt et Tommy Lee Jones. Ce film de science-fiction raconte l’histoire de Roy McBride (Brad Pitt), un militaire parti à la recherche de son père (Tommy Lee Jones) disparu suite à une mission effectuée sur Neptune.

Pour rappel, l’édition 2017 du FIFM avait été annulée « pour permettre au festival d’aller de l’avant dans sa mission non seulement de promotion de l’industrie cinématographique marocaine, mais aussi d’ouverture vers les autres cultures, réalité incontournable de l’universalité du septième art », justifiait un communiqué de l’organisation publié en juillet 2017. Lors de ce hiatus,la direction artistique du FIFM avait notamment été renouvelée avec la nomination de l’Allemand Christian Terhechte.

article suivant

La CNSS annonce la prise en charge des soins afférents au Covid-19