Les coulisses de la suppression du portefeuille de Charafat Afilal

Conflit interne ouvert entre Charafat Afilal et Abdelkader Amara, réconciliation forcée, jeux de pouvoirs... TelQuel Arabi révèle les coulisses de la suppression du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau.

Par

Abdelkader Amara et Charafat Afilal Crédit: R. Tniouni / Y. Toumi / TelQuel

La suppression du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau, annoncée lors du Conseil des ministres du 20 août dernier, a fait couler beaucoup d’encre. Si le communiqué du cabinet royal a été clair en indiquant que cette décision a été proposée par le Chef du gouvernement, les motifs réels n’ont pas été révélés. Telquel Arabi, qui a enquêté sur le sujet, affirme qu’il s’agit de l’épilogue d’un long feuilleton dont les premiers épisodes remontent à la formation du gouvernement El Othmani. Les sources consultées par TelQuel Arabi ont confirmé les rumeurs persistantes selon lesquelles le ministre PJDiste Abdelkader Amara – ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau – est l’instigateur de la disparition du secrétariat d’Etat chargé de l’eau, occupé par Charafat Afilal, membre du bureau politique du parti du Progrès et du socialisme. Le tout avec la bénédiction du Chef du gouvernement, Saad Eddine…

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus