Remaniement ministériel : Benchaaboun à l’Economie, le département d'Afilal supprimé

Remaniement ministériel : Benchaaboun à l’Economie, le département d'Afilal supprimé

Un communiqué du Cabinet royal diffusé le 20 août annonce que Mohamed Benchaaboun a été nommé ministre de l’Economie et des Finances. Le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau de Charafat Afilal a en outre été supprimé.

Par

Le roi Mohammed VI a nommé Mohamed Benchaaboun comme minisitre de l’Economie et des Finances, indique le 20 aout un communiqué du Cabinet royal. Le roi a reçu le jour-même le nouveau ministre au palais royal de Rabat, à l’issue d’un Conseil des ministres. Mohamed Benchaaboun, jusque-là président du groupe Banque centrale populaire, remplace ainsi Mohamed Boussaid, limogé le 1er aout par Mohammed VI, en application du principe de reddition des comptes.

Mohamed Benchaaboun a prêté serment devant Mohammed VI à cette occasion.

Natif de Casablanca, le nouveau ministre de l’Economie a débuté sa carrière professionnelle en 1985 au sein du groupe Alcatel Alstom en tant que directeur de la stratégie du développement, avant de passer chef de la direction industrielle. En 1996, ce diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Télécoms devient directeur à l’administration des douanes et impôts indirects avant d’intégrer, trois ans plus tard, la BCP en tant que directeur général adjoint.

En 2003, Mohamed Benchaaboun est nommé à la tête de l’ANRT à la tête de laquelle il met notamment fin au monopole de Maroc Telecom sur l’ADSL. Il réintégrera la BCP cinq ans plus tard lorsque le roi Mohammed VI le nomme à la tête de la BCP. En 2011, tout en étant maintenu à son poste, il devient membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Le communiqué du cabinet royal poursuit en indiquant que le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau, occupé par Charafat Afilal, est supprimé.

« SM le Roi, que Dieu Le préserve, a bien voulu donner son approbation à la proposition du Chef du gouvernement portant sur la suppression du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau auprès du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et le transfert et l’intégration de toutes ses attributions au sein des structures et prérogatives de ce ministère tout en oeuvrant à la révision de son organigramme, » indique le communiqué.

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.