Le bureau politique du PAM fait peau neuve

Le bureau politique du PAM fait peau neuve

Réunis le 14 juillet, les militants du PAM ont élu 23 des 34 membres du bureau politique de leur parti. Une première dans l’histoire du parti, un mois après la fin de l'ère Ilyas El Omari au volant du tracteur. 

Par

AICPRESS

Après avoir désigné Hakim Benchamach à la tête de leur formation pour remplacer Ilyas El Omari en mai dernier, les militants du PAM se sont réunis le 14 juillet au Palais des congrès de Rabat pour élire les membres de leur bureau politique. 23 des 34 membres de la direction du parti ont été désignés à l’issue de ce scrutin qui a porté six femmes, cinq jeunes et 12 représentants des régions au sein de l’instance.

Parmi les 12 membres représentant les différentes régions du Royaume, on retrouve notamment Abdellatif Ouahbi, qui avait quitté le bureau politique au mois d’octobre dernier sur fond de tensions avec Ilyas El Omari, désigné pour représenter la région Souss-Massa et Samir Belfkih, ancien élu proche du président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, chargé de représenter la région Rabat-Salé-Kénitra au sein du parti au tracteur. « Nous voulons marquer notre présence dans toutes les régions, et ce pour avoir plus de contact avec les bases. C’est pourquoi nous avons choisi de procéder ainsi, pour que nos militants soient présents sur le terrain », nous explique le cadre de la formation au tracteur Mohamed Chrourou.

Nouveauté

L’élection de ces membres est une nouveauté au sein du parti, qui auparavant désignait ses membres par consensus. Un système apparenté à du « parachutage » par certaines voix au sein du parti. « J’estime que nous sommes sur la bonne voie en termes de démocratie. C’est une nouvelle étape dans son histoire du parti », nous déclare Mohamed Chrourou, qui est également l’un des trois membres permanents qui siégeront de droit au bureau politique du PAM aux côtés des 23 nouveaux élus, en tant que président du groupe parlementaire du PAM à la première chambre.

La présidente du bureau politique de la formation, Fatima Zahra El Mansouri, ainsi que le chef du groupe parlementaire du parti au tracteur à la Chambre des conseillers, Aziz Benazzouz, sont les deux autres membres permanents de cette instance qui fait office de parlement du parti. Sept membres désignés par le secrétaire général, ainsi que ce dernier, complètent la liste des membres de bureau politique.

Cinq jeunes et 30 % de femmes 

A l’issue de ces élections, six femmes ont été élues sur les 31 qui se sont présentées pour siéger au bureau politique du parti. Parmi elles, Milouda Hazib qui a remporté la première place. Pour les cinq restantes, il s’agit de Khadija El Kour, Najoua Kouskous, El Batoul Eddaoudi, Zakia Lamrini et Ibtissam Azzaoui. « Toutes les femmes élues ont les compétences nécessaires pour mener à bien leurs missions. Également, elles sont toutes là depuis la création du parti », rappelle Milouda Hazib.

Aussi, cinq jeunes ont été élus. Il s’agit de Oudai El Hiba, Mohamed Salouh, Jamal Makmani, Adil El Atrassi et Adil Barakat. « Même si les élections se sont déroulées dans la transparence, un recours sera déposé, car certains jeunes élus ont plus de 40 ans, » nous affirme Badr Yazif, jeune militant du parti. Les membres de la formation du tracteur ont jusqu’au 22 juillet pour contester les résultats de ces élections.

article suivant

Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.